HUMEUR : Manifestations Adama Traoré, j’ai la honte à la France !

Partout en France, les manifestations de « partisans » d’Adama Traoré se sont tenues aux cris de « Mort aux Flics », « Policiers assassins ! » et autres florilèges du même acabit. Partout, nous avons assisté à des violences avec parfois attaques et incendies de commissariats ou de gendarmeries. De belles « âmes », Camélia Jordana ou Omar Sy s’évertuent de mettre de l’huile sur le feu, estimant tous deux avoir peur lorsqu’ils sont contrôlés en France par les représentants des forces de l’ordre. l’une parle de « révolution », l’autre estime qu’il ait temps « d’avoir le courage de dénoncer les violences policières en France » lui qui vit pourtant à Los Angeles… Mais dans quel monde vivent-ils ? Ont-ils seulement oublié que des enfants noirs ou arabes se font rackettés dans certains quartiers « défavorisés » de banlieues, ont-ils oublié le calvaire vécu par ces jeunes filles qui ne peuvent s’habiller comme elles veulent de peur de se faire violer dans un cave à plusieurs ? Ont-ils oublié que des professeurs vont exercer dans ces quartiers avec la boule au ventre ne sachant pas si l’on va leur cracher dessus, les insulter, les violenter voire les menacer avec armes ? Ont-ils oublié que des noirs et des arabes perdent en une nuit leur outil de travail, leur voiture parce que des gosses de leur quartier ont décidé d’y mettre le feu ? Ont-ils oublié que le policier noir qui se fait accuser de vendu et craché dessus par des gamins noirs, c’est bien du racisme ? Ont-ils oublié que la France ne sera jamais les États-Unis qui les font tant rêver ? Ont-ils oublié que le vrai courage ce serait de dénoncer le quotidien de ces familles noires ou arabes qui sont quotidiennement persécutés par des bandes de jeunes crétins noirs et arabes, trafiquants de drogue ou intégristes, les deux allant de pair ?

Alors, faire un parallèle entre Adama Traoré en France et George Floyd aux États-Unis est un non-sens. Revenons un instant sur les faits pour bien comprendre de quoi l’on parle. Aux États-Unis, un homme est arrêté pour un faux billet de 20 $ sans opposer la moindre résistance. Il est plaqué au sol, dit qu’il ne peut pas respirer, le policier le maintient tout de même au sol, et il meurt asphyxier.

En France, le 19 juillet 2016, des policiers recherchent le frère d’Adama Traoré, Bagui Traoré qui est visé par une enquête. Ils le voient, s’arrêtent, l’interpellent, il est calme, se laisse arrêter alors que son frère, Adama Traoré s’enfuit en courant. Les policiers le poursuivent et par trois fois, il réussira après avoir été pris, à s’enfuir à nouveau. Finalement, il sera arrêté chez un ami dans un état d’épuisement. Arrêté, il décédera au poste, victimes selon certains experts diligentés par les pouvoirs publics d’un arrêt cardiaque dû à des maladies et à l’effort fourni, et pour d’autres experts mandatés par la famille du défunt d’une asphyxie.

Au final, la justice ne poursuivra pas les policiers, estimant à plusieurs reprises qu’ils n’avaient rien à se reprocher. Mais la sœur d’Adama, Assa Traoré refuse les expertises innocentant les policiers et appelle à manifester. D’où la situation actuelle. Attardons-nous un instant sur les états de service de la famille Traoré : ADAMA comme majeur (son casier de mineur est pas mal non plus) a été « inquiété » par 17 procédures pour vol, stupéfiants, et viol de son codétenu… YACOUBA a pris 18 mois fermes pour avoir tabassé celui qui a accusé de viol son frère et 3 ans fermes pour avoir violemment frappé un chauffeur de bus et mis le feu à son véhicule… SAMBA a lui écopé de 4 ans dont 18 mois avec sursis pour violence avec armes… BAGUI (celui qui a arrêté au moment des faits) a lui été condamné à 18 mois fermes pour violences et extorsions sur femmes vulnérables… SERENE a pris 4 mois fermes pour outrages envers le maire de Beaumont-sur-Oise… YOUSSOUF a lui à son actif 6 mois dont 3 avec sursis pour outrages et menaces de morts envers des policiers… Enfin, ASSA Traoré a actuellement 4 plaintes pour diffamation et appel à des manifestations interdites en pleine crise sanitaire du Covid 19. Il faut ajouter à ce tir groupé, plusieurs instructions en cours à l’encontre de plusieurs frères Traoré dont Bagui pour « détournements de fonds et escroqueries par le biais d’associations » subventionnés par nos impôts… Avec un tel pédigrée, on est en droit de se poser une question : cette famille est-elle la mieux placée pour être le porte-parole de l’anti-racisme en France ?

Malgré tout, des personnes ont manifesté dans toute la France avec à chaque fois des cris et injures envers les représentants des forces de l’ordre. Alors je le dis, j’ai honte à la France ! Je pense à ces 15 à 20 000 policiers agressés chaque année pour 1800 euros/mois, à ces pompiers qui tombent dans des guet-apens alors qu’ils viennent éteindre des feux de poubelles, à ces infirmières ou médecins qui n’en peuvent plus de se faire prendre à partie, voler, molester alors qu’ils osent venir soigner des gens de ces quartiers. La situation empire tous les jours à cause d’une toute petite minorité de voyous, trafiquants et/ou intégristes qui font régner la terreur dans leurs quartiers. Alors, il serait temps d’agir et de ne pas laisser cette haine de la France s’enraciner. S’ils sont Français ou nés en France, la prison et le statut d’apatride s’ils récidivent… Mais aussi de réactiver la déchéance de nationalité, pour les tenants de la double nationalité et de les renvoyer dans leur pays d’origine. Quant aux étrangers condamnés sur notre sol, qu’ils partent effectuer leur peine dans leur pays ! Cela aurait le mérite de désengorger nos prisons et nous ne paierons plus pour eux qui par ailleurs profitent tant d’un système dont ils n’ont pas de mots assez durs pour le dénoncer…

Raymond Aquila