PROCÈS : De Galtier à Atal…

Deux affaires judiciaires se sont percutées en plein vol dans le monde du football de l’OGC Nice : celle de Youcef Atal accusé « d’incitation à la haine » et celle de Christophe Galtier, accusé lui, de « propos racistes ».

0

Youcef Atal relaie des propos islamistes intégristes

Dans le cas du footballeur, rappelons brièvement les faits ; il avait republié une vidéo d’un prédicateur islamiste intégriste, l’imam Mahmoud Al-Hasanet, qui, au lendemain du massacre du 7 octobre perpétré par les terroristes du HAMAS en Israël, avait déclaré : « un jour noir sur les Juifs » et d’ « accompagner la main » des habitants de Gaza s’ils « jettent la pierre ». Cela venait après d’autres propos du champion du monde de MMA, Khabib Nurmagomedov que le défenseur niçois a relayé au lendemain de l’attentat à la Basilique de Nice qui avait fait trois morts. Dans ce message, Nurmagomedov affirmait à propos des caricatures de Mahomet que ceux « qui défient le seigneur des mondes… Qu’Allah écrase de son châtiment ceux qui offensent le prophète ».. Atal a été mis en examen, son club l’a suspendu, la Fédération Française de Football (FFF) en a fait de même et depuis il ne joue plus. Son avenir manifestement se dessine loin de Nice. En attendant, le procureur a requis 10 mois de prison avec sursis contre lui et il devrait être fixé le 3 janvier prochain.

Christophe Galtier relaxé et blanchi

De son côté, Christophe Galtier ne vit plus depuis qu’une plainte a été déposée contre lui suite au règlement de compte qui l’oppose à l’ex-directeur de l’OGC Nice, Julien Fournier. En plein ramadan, l’entraîneur du Gym s’était interrogé sur la forme de ses joueurs musulmans. Dans la presse, il avait déjà été condamné. Le procureur avait fait un réquisitoire sans ambiguïté et avait réclamé 1 an de prison avec sursis assorti d’une amende de 45 000 €. Oui mais voilà, l’actuel entraîneur du club Qatari, d’Al-Duhail SC, a été relaxé de toute charge et a été blanchi de toute accusation contre lui de racisme et autres considérations. Il a lavé son honneur et il peut continuer sa carrière sans ombre. Cette page qui a empoisonné l’atmosphère au club Rouge et Noir devrait se fermer. Quant à celle concernant Atal, il faudra encore attendre un peu mais les faits ne sont pas les mêmes. Les propos relayés par le joueur international algérien sont autrement plus graves…

Pascal Gaymard

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de poster votre commentaire
Merci d'entrer votre nom içi