SPORT : Incertitudes sur la petite balle jaune

C’est habituellement un rendez-vous attendu du printemps. Le tournoi de tennis de Roland Garros devait commencer ce dimanche 24 mai 2020. En raison de la pandémie du coronavirus, l’édition a été annulée et serait reportée du 20 septembre au 4 octobre 2020, avec une possibilité d’évoluer sans public.

Quelle sale année 2020 pour les lycéens amateurs de balle jaune qui ne pourront connaître le bonheur de réviser leurs cours, en prévision du baccalauréat, tout en regardant à la télévision les matchs de tennis sur la terre battue de la Porte d’Auteuil ! Comme le Tour de France magnifie le mois de juillet pour les amateurs de sport, Roland Garros accompagne le printemps et l’arrivée des beaux jours. La Fédération française se réjouissait d’ailleurs de la tenue de cette édition 2020 avec l’inauguration du toit au dessus du court central. Pour l’heure, contrairement à leurs homologues anglais de Wimbledon, les organisateurs ne veut pas parler d’annulation et ont souhaité « sauver le tournoi » en le maintenant à la fin du mois de septembre, avec ou sans public dans les tribunes. Mais rien n’est encore acté sur le calendrier de la reprise…L’ATP et la WTA sont encore en réflexion sur la suite à donner à cette saison si particulière.

Retour à l’entraînement mais…

Le 12 mai 2020, après la fin de la période du confinement, malgré l’incertitude sur le calendrier, la niçoise Alizé Cornet a repris le chemin des courts, du côté de l’Académy Mouratoglou de Sophia-Antipolis. Celle qui a annoncé la sortie d’un livre au début du mois de septembre a fait part de son immense bonheur de retrouver le plaisir de jouer au tennis. Pendant le confinement, celle qui a disputé son premier Roland en 2005 a conservé un rythme sportif avec des séances de fitness notamment. Une période de confinement qui a inspiré son « collègue » le joueur grec Stephanos Tsitsipas, habitué de l’Academy Mouratoglu « Je pense qu’en fait on devrait nous mettre en confinement une fois par an, a expliqué le Grec. C’est bon pour la nature, c’est bon pour notre planète. Je pense que ce sera très bénéfique pour l’environnement. La vie est tellement agitée, vous n’avez jamais le temps de rester en famille et de vous connecter avec (vos proches). […] Maintenant, c’est l’opportunité de le faire. Cela me ramène à l’époque où j’étais jeune et où je ne voyageais pas beaucoup. Pas sur que tout le monde partage son point de vue…