POLITIQUE: Remaniement : Des ministres qui parlent…

Il était attendu, il devait se faire et il est arrivé avec un illustre inconnu, Jean Castex, un petit maire d’une commune du sud-ouest, Prades, de 6000 habitants, qui dirigera Matignon et un gouvernement de forts en gueule.

0

Avec son accent, Jean Castex, répond aux critères du président de la République qui voulait un 1er ministre faisant « peuple », « proximité », « humain »… et surtout étant de droite.

Les « surprises » Roselyne Bachelot et Éric Dupont-Moretti

Car après avoir laminé le PS, Emmanuel Macron s’est fixé comme objectif de détruire la droite des Républicains. Jean Castex étant un proche de Nicolas Sarkozy dont il a été Secrétaire général adjoint de l’Élysée. Pendant le confinement, il s’est beaucoup rapproché du président. Le remaniement affiche clairement une tendance vers la droite avec le retour de Roselyne Bachelot à la Culture qui semble faire l’unanimité. D’après un sondage du jour, elle est l’une des meilleures recrues de Macron II. Tout comme le 1er ministre, tous les ministres auront 15 mois utiles pour convaincre les Français de revoter en 2022 pour Emmanuel Macron. Mais si Roselyne Bachelot dispose d’une cote de popularité, Éric Dupont-Moretti comme Garde des Sceaux a fait polémique d’entrée, l’Union syndicale des magistrats via son représentant, a parlé de « déclaration de guerre ». Le célèbre avocat pénaliste a évoqué quant à lui le « ministère de la Liberté ». « Acquittator » surnom qui a été donné suite à ces 150 acquittements, devrait cette étonnante promotion à…Brigitte Macron. Il vient de retirer sa plainte suite aux écoutes téléphoniques des avocats dans l’affaire concernant Nicolas Sarkozy. Pourra-t-il enfin réussir la loi séparant les juges du Parquet, lutter contre les procédures abusives, en finir avec le Parquet National Financier qu’il a qualifié « d’outil stalinien ». Aura-t-il les moyens de ses ambitions ? Sera-t-il toujours là d’ici quelques mois ?

Pompili, Darmanin, et les autres…

Quant à Barbara Pompili, la belle de l’écologie, peut se poser les mêmes questions : aura-t-elle les moyens de proposer une grande politique de l’écologie ? Pour le reste, Gérard Darmanin voulait s’investir davantage, il hérite de l’Intérieur, Emmanuel Macron préférant le garder près de lui, lui qui est proche de Xavier Bertrand, un candidat LR possible pour 2022… Il demeurera maire de Tourcoing… Il aura comme ministre délégué, Marlène Schiappa, déléguée à la citoyenneté, alors qu’il est lui-même sous le coup d’une plainte pour viol… À part ces 4 « stars », il y a les inamovibles au premier rang desquels Jean-Yves Le Drian est toujours à l’Europe et aux Affaires étrangères, Florence Parly aux Armées, Jean-Michel Blanquer à l’éducation, lui qui lorgnait sur l’Intérieur. Il hérite des Sports et de Roxana Maracineanu qui sera sous sa tutelle… La Niçoise, Frédérique Vidal, conserve l’enseignement supérieur. Quant à Bruno Le Maire, pressenti pour être 1er ministre, garde les Finances et l’Économie avec un plus, la relance, ce qui serait une promotion pour le remercier de bien avoir géré la crise. Olivier Véran reste à la santé et il sera bientôt convoqué par la Justice pour la mauvaise gestion de la crise sanitaire avec Édouard Philippe et Agnès Buzyn. Et les sortants ? Muriel Pénicaud, Nicole Belloubet, Sibeth N’Diaye, Christophe Castaner ? Personne ne les regrettera…à part les humoristes !

Jean d’Albis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here