POLITIQUE : Antibes : Jean Leonetti, clap : 5ème !

C’est aux Espaces du Fort Carré que Jean Leonetti a été intronisé maire d’Antibes-Juan les Pins, pour la 5ème fois, presque une habitude.

Pourtant, d’emblée, la doyenne de l’assemblée, Françoise Vallot (RN), a profité de sa position pour rappeler les principaux points des tenants de sa liste à savoir Tanguy Cornec : la sécurité, la modération fiscale, moins de béton, et la démocratie participative avec la mise en place du référendum d’initiative populaire.

125 000 masques distribués, dont 35 000 aux soignants

Mais Jean Leonetti en a vu d’autres, la politique, il connaît lui qui a été ministre de la République. Stoïque, il attend son tour c’est-à-dire, son élection au fauteuil de maire d’Antibes-Juan les Pins pour la 5ème fois avec 41 voix soit la totalité de sa majorité. Il n’en demeure pas moins « enthousiaste et détermination comme les précédents, je sais que ce mandat m’honore mais m’oblige aussi dans cette période lourde et difficile ». Bien sûr, il aura un mot pour tout le monde et pour les soignants qu’il connaît et qu’il a aidés durant le confinement, lui qui a été responsable de la cardiologie de l’Hôpital d’Antibes, un service devenu une référence par ses soins… « Nous avons distribué 125 000 masques dont 35 000 aux soignants… Nous avons permis l’acquisition par l’Hôpital de matériel qui leur faisait défaut pour dépister massivement les malades et les personnes directement au contact des personnes fragiles… À ce jour, nous comptons malheureusement trois décès dans notre population et nos pensées vont vers eux et leurs familles ». Et tout ça avec toujours la même discrétion et la même humilité qui le caractérise.

« Faire confiance au Numérique, à la Recherche, à l’Intelligence Artificielle » …

Il sait en « vieux sage » qu’après la crise sanitaire, « il faut se préparer à une crise économique et sociale importante à laquelle il faut nous préparer ». Il fait confiance au Numérique, à la Recherche, à l’Intelligence Artificielle, et stigmatise au passage « les propos démagogiques et mensongers de la fausse démocratie que sont les réseaux sociaux ». En grand admirateur d’Albert Camus, il le cite : « Il y a chez les Hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser », citation tirée opportunément de « La Peste » … Et puis ces mots qui n’appartiennent qu’à lui : « je crois que nous pourrons remplacer rapidement la distanciation sociale par le rapprochement humain… Et pour répondre à une espérance…, il nous faudra remplacer la réaction par la réflexion, l’immédiat par le durable, l’accessoire par l’essentiel, la communication par l’action ». Ensuite, les 14 adjoints et 4 adjoints aux Quartiers soit 18 postes (1) ont été élus rapidement avec toujours Jacques Gente comme 1er adjoint délégué au social. Jean Leonetti n’a pas fait traîner les choses. En 1h30, tout était réglé, il fallait juste que chacun mesure son rôle et sa responsabilité avant de se mettre au travail dans un temps apaisé » d’après campagne électorale. Nul doute que ces 6 ans seront mis à profit « pour satisfaire toutes les envies et tous nos projets ».

Pascal Gaymard

(1) Jacques Gente, Nathalie Depetris, Serge Amar, Simone Torres Forêt Dodelin, Eric Duplay, Khéra Badaoui, Yves Dahan, Alexandra Borchio-Fontimp, Audoin Rambaud, Marika Roman, Daniel Lallaï, Vanessa Lellouche, Matthieu Gilli, Martine Savalli, Bernard Deliquaire, Françoise Thomel, Xavier Wiik, Anne-Marie Bousquet.