L’AS Cannes Volley de retour en Ligue A !

En s’offrant le titre de champion de France Ligue B, les volleyeurs Cannois sont de retour parmi l’élite du volley français.

Un ultime succès, le 24 mars 2018 au Palais des Victoires, face l’équipe de Nancy (3-0) lors de la dernière journée de la saison régulière a permis à l’AS Cannes de terminer à la première place du championnat de France de Ligue B mais surtout de valider son billet pour la Ligue A et d’éviter de passer par les chemins tortueux des play-offs pour espérer retrouver son fauteuil. On imagine que le président François Mauro Di Mauri a savouré ces instants après l’épisode douloureux du printemps 2017. Le 6 mai 2017, l’AS Cannes était battue 3-1 au stade Coubertin, à Paris, en finale des play-offs de Ligue B face à Rennes. Une défaite provoquant un véritable séisme dans le p’tit monde du volley puisque l’AS Cannes est un monument du volley masculin français avec son record de neuf couronnes hexagonales.

Josserand : le choix gagnant des dirigeants

Malgré le choc, le traumatisme d’une relégation à l’échelon inférieur, les dirigeants cannois avaient annoncé leur volonté de tout faire pour remonter au plus vite et de ne pas végéter dans l’antichambre de l’élite. Privilégiant la continuité, ils avaient conservé leur confiance à Arnaud Josserand au poste d’entraîneur. Un choix évidement gagnant à la lecture du déroulé de la saison. Mais le scénario de cette saison 2017-2018 fut loin un long fleuve tranquille avec plusieurs joueurs majeurs blessés à l’image de Thomas Zass ou de Nathan Roberts. « Les gars n’ont jamais lâché à l’entraînement, même quand c’était difficile, quand pendant 15 jours, on s’est entraîné à 8 ou 9. L’équipe est restée dans la positive attitude, dans le travail », s’est réjouit le coach sur le site de la Ligue Nationale de volley. Non, rien ne fut facile à l’image de cette rencontre comptant pour l’avant-dernière journée du championnat. L’AS Cannes recevait ce soir-là la modeste formation de Plessis-Robinson avec en cas de victoire l’obtention du billet pour la Ligue A. Mais trop de pression ou insuffisance coupable, les Dragons se sont inclinés 3-1, obligeant à jouer le titre sur un match couperet.

Ne pas faire l’ascenseur

De retour en Ligue A après une seule année de purgatoire, l’AS Cannes aspire à s’inscrire, à nouveau, sur la durée au sein de l’élite du volley français. « Le club est en gestation encore, mais il avance et cette montée vient valider tout cela » a souligné le coach, On va être obligés de changer des choses. La Ligue AM, c’est une autre exigence physique encore. On sera obligé de changer des rouages mais je veux garder cet état d’esprit d’équipe. Je veux monter l’équipe d’un cran pour que ce ne soit pas un feu de paille, pérenniser notre place en Ligue AM et pérenniser nos projets. J’ai quelques idées, quelques pistes, mais je n’en ai pas beaucoup encore». La saison 2018-2019 est déjà lancée !