Des BOULES pour lutter contre les inondations

L’entreprise antiboise, NEWBAC, dirigée par Martial Monteux, a développé un nouveau procédé révolutionnaire pour la création de bassins de rétention d’eau d’orage, BOULBAC : des boules creuses de plastique recyclée à 100 %.

Le démarrage en Région Sud est prometteur. Depuis janvier 2019, NEWBAC a déjà réalisé une cinquantaine de bassins de rétention et l’engouement ne cesse de grandir pour ce procédé écologique et rapide à installer. Dans notre région si souvent soumise à des inondations ravageuses et meurtrières, le BOULBAC pourrait bien devenir la solution miracle. Comment ça marche ?

Le BOULBAC, un procédé révolutionnaire

Au départ, il faut creuser un trou qui sera garni de géotextile de protection ou de géomembrane (si l’on veut une étanchéité totale). Le trou est ensuite rempli de BOULBAC en vrac, des boules de plastique creuses de 12,5 cm de diamètre, avec un indice de vides à 85 % (1 m³ contenant 850 litres d’eau). Le drain central permet la vidéo-visite et l’hydro-curage. Le bassin est ensuite recouvert d’une charge compactée qui peut résister à la circulation d’un poids lourd de 32 tonnes. La taille des bassins est sans limite, des plus petits de 10 à 30m3 à de très grands de 400m3 voire plus.

Plus simple, écologique et moins cher…

Alors, pourquoi choisir le BOULBAC plutôt qu’un autre procédé plus classique. Parce qu’il est plus simple à poser, qu’il nécessite un terrassement moins important sans angle mort ni rajout de remblaiement périphérique après montage… Parce qu’il est écologique, les boules sont en plastique recyclé à 100 %… Enfin, dans la rubrique « Bâtiment de construction », l’entreprise NEWBAC a décroché le prix AWARD EUROPE du meilleur produit recyclé. Nous vous le disions, ce procédé est révolutionnaire !

Pascal Gaymard

 

Infos : 06 20 43 37 75  ou 07 82 13 38 78 ou www.newbac.fr