CORONAVIRUS : Décès de Patrick Devedjian

L'ancien ministre et président des Hauts-de-Seine est mort dans la nuit de samedi à dimanche après avoir contracté le coronavirus. Réactions.

Après l’artiste Manu Dibango, c’est une autre personnalité, cette fois politique, qui succombe à cause du coronavirus.

Patrick Devedjian, 75 ans est mort dans la nuit de samedi à dimanche.  Maire de la commune d’Antony pendant presque 20 ans, présidente du conseil général des Hauts-de-Seine, député mais aussi plusieurs fois ministre (industrie, liberté locales, en charge du plan de relance), Patrick Devedjian était une personnalité importante de la droite et du monde politique français.

Il avait annoncé cette semaine être atteint par le Covid-19. Dans son dernier communiqué il disait même « remonter la pente ». Son état s’était dégradé ses derniers jours.

De nombreuses personnalités locales ont réagi à l’annonce de son décès.

Christian Estrosi, maire de Nice : » J’ai perdu un ami, et j’en suis très affecté, très triste, vraiment. Un homme courageux, entier, généreux, sensible aux autres. Ses convictions gaullistes et sociales m’ont d’emblée rapproché de lui, au fil de notre long compagnonnage au sein du RPR puis de l’UMP…Sa mort souligne un fait : l’égalité absolue devant la maladie. Elle illustre terriblement la violence de ce virus. Elle rappelle à tous la nécessaire responsabilité de chacun, à sa place, dans la lutte qui va nous conduire à le combattre et à le vaincre, et les risques que tous nous encourons à nous donner absolument au service de tous. Elle est une leçon de plus : une leçon d’admiration, une leçon de devoir, une leçon d’humilité. »

Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes : « Je suis ce matin très ému par le décès de mon ami Patrick Devedjian emporté comme des milliers de Français par le Coronavirus. Patrick Devedjian était avant tout un homme de conviction, un brillant juriste, un Ministre efficace et un Président des Hauts de Seine passionné. Je garde en mémoire les longs moments passés ensemble à siéger à la Commission des Lois de l’Assemblée nationale et ceux passés ensemble à travailler à la tête de nos départements respectifs« .

Charles-Ange Ginesy, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes : « Grande tristesse d’apprendre le décès de mon collègue Patrick Devedjian. Ministre, homme courageux et de conviction qui œuvra pour défendre avec énergie son département des Hauts-de-Seine et la France. Mes sincères condoléances à sa famille et ses proches. »

Jean Leonetti, maire d’Antibes : « Très triste d’apprendre la disparition de Patrick Devedjian. Patrick était un homme de conviction attaché à sa ville d’Antony et un merveilleux compagnon Son intelligence la finesse de sa réflexion et son humour nous manquent déjà Toutes mes condoléances à sa famille et ses proches« .

David Lisnard, maire de Cannes :« J‘apprends avec une intense tristesse le décès de Patrick Devedjian, que je connaissais depuis presque trente ans, victime du covid 19. Ancien ministre de grand talent, grand maire de la ville d’Antony sur Seine. grand président des Hauts-de-Seine, il était surtout un homme de grande qualité, courageux, compétent, juriste pointu, indépendant, cultivé, aux idées claires. Il était aussi un infatigable défenseur des chrétiens d’orient.J’adresse mes condoléances émues à ses proches. Soyez prudents, restez confinés, prenez soin de vous et des vôtres. »

Lionnel Luca, maire de Villeneuve Loubet : « Jusqu’au dernier souffle Patrick Devedjian aura dérangé les imbéciles ! A l’intention de ceux qui pensent que les élus sont « protégés » alors qu’ils sont exposés…un libre penseur disparaît et c’est triste pour la démocratie ! »

Jérôme Viaud, maire de Grasse : « Pensées attristées à l’annonce du décès de Patrick Devedjian, président des Hauts-de-Seine et ancien ministre, homme politique engagé pour son territoire, ancré dans son département qu’il a servi avec cœur et abnégation. Condoléances à sa famille, ses proches et ses équipes. »

Renaud Muselier, président de la région PACA : « La disparition de Patrick Devedjian me touche très profondément. Nous avons traversé une grande partie de nos vies politiques ensemble ! C’était un homme extrêmement bon et humain, fort de ses convictions, juste et loyal.« 

Au plan national, de nombreux hommages ont été rendu à Patrick Devedjian. Notamment par Nicolas Sarkozy :

Mais aussi François Hollande :

D’anciens Premier ministres ont également salué sa mémoire comme François Fillon, Alain Juppé ou Jean Pierre Rafarrin :