BASKET – Les Sharks d’Antibes se renforcent…

Le coach des Sharks d’Antibes, Dan Goethals, nous l’avait dit qu’il souhaitait disposer de son effectif au complet très tôt pour travailler les automatismes.

0

Et il a été exaucé puisque l’on sait aujourd’hui, quel sera le s visages des Basketteurs Antibois pour la saison prochaine.

Xavier Pollard retrouve Tim Derksen

Comme prévu Reginald Johnson, Viacheslav Petrov, Léopold Ca et Axel Louissaint s’en vont mais les deux renforts signés sont d’une qualité exceptionnelle. Il s’agit au poste 1 de Xavier Pollard qui a brillé en division 1 chez les Hongrois tournant à une moyenne de plus de 20 points par match. Il n’arrive pas en terre inconnue puisqu’il retrouvera Tim Derksen avec lequel il avait formé une sacrée paire à Fribourg en Suisse durant la saison 2019-2020, interrompue pour cause de covid. Tim Derksen a prolongé à Antibes et c’était la priorité pour Dan Goethals. Tout comme la conservation de son ossature avec Vincent Amsellem, Jean-Marc Pansa, Ludovic Negrobar, Temi Yussuf et Sullivan Hernandez enfin débarrassé de sa blessure au dos. Si l’on ajoute l’inusable Ben Monclar et le capitaine, Gédéon Pitard, les Sharks dispose de pas mal d’atouts pour la saison 2022-2023.

Moute, collègue de sélection de Pitard

C’est le capitaine qui a conseillé l’autre recrue au club en la personne de Roger Moute a Bidias au poste 3 qui a joué en G-League la saison précédente, antichambre de la NBA. Il a tourné à près de 16 points par match… Pitard et Moute jouent ensemble en sélection, ils se connaissent bien de quoi accélérer encore l’intégration de Moute aux Sharks. Tous les renseignements pris outre-Atlantique sur son compte sont revenus élogieux. Au final, c’est 8 pros sur 11 qui sont restés au club, une stabilité qui n’est pas sans rappeler celle de… Blois qui a battu Antibes pour la montée la saison passée. Il ne faudrait pas oublier la signature comme aspirant de Stellan Rajaofera, un jeune meneur plein de promesses. Seule ombre au tableau, le départ de la pépite du club, Zacharie Perrin auquel les Sharks avaient pourtant proposé un contrat de 4 ans… Mais les sirènes de la NBA ont été les plus fortes. Le rêve américain l’a emporté sur la douceur de vivre antiboise…

Pascal Gaymard

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de poster votre commentaire
Merci d'entrer votre nom içi