TaLuKoi ?! Le Chroniquavirus

0

Talukoi ?!

Le Chroniquavirus de Rémy Molinari – Éditions Gilletta

CKiL’Auteur ?!

Rémy Molinari est un homme, qui dès la fin de SéZétuDes ! pas complètement finies, décide d’être libre. C’est un homme qui a bourlingué avec comme bagage sa bonne humeur et son amour de l’autre.

OnEnDiKoi-DuTitre ?!

Rémy Molinari : Ce titre n’a pas été évident à trouver. Le sujet est difficile et même douloureux pour les familles qui ont perdu un proche. L’objectif du BouKin : Faire une chronique pendant 55 jours de confinement dus au Covid19 ; Comme titre, c’était un peu long. J’ai préféré : Le Chroniquavirus, c’est beaucoup mieux, vous ne pensez pas ?!

Yves Rosati : Et bien j’en pense qu’il est dur à prononcer ! il m’a fait penser au bruit que fait une biscotte lorsqu’on la croque à pleine dents ! Sauf qu’ici, on ne parle ni de biscottes ni d’orthophonie. Le sujet est grave, mais le ton est donné : Courage, Rions !

OnEnDiKoi-DeL’Histoire ?!

RM : C’est avant tout le seul exutoire que j’ai trouvé à ce confinement forcé. Les informations étaient alarmantes, les rues de Nice désertes. J’ai alors décidé de faire ce que je fais le mieux : dessiner. Chaque dessin était comme une fenêtre ouverte vers la liberté ; mais cette liberté a toujours été entravée par le contexte, que je résume en dessous de chaque dessin.

YR : Ici, point d’histoire. Le titre est clair : ce sera une chronique. Celle d’un citoyen français, surpris, médusé, apeuré face à ce Covid que personne ne comprend. Sauf que ce citoyen français a trouvé une arme pour combattre la pandémie : Son feutre au service de son talent de caricaturiste. C’est une chronique en forme d’exutoire : une ordonnance sur 55 jours préconisant 1 dessin/jour minimum. Alors, oui c’est drôle & sérieux à la fois. Rémy Molinari vient d’inventer un nouveau genre : Le rire pédagogique !

OnEnDiKoi-DesPersonnages ?!

RM : Déjà, je vous fais remarquer que Tous mes personnages n’ont pas de noms ! Mais mes lecteurs me disent tous avoir reconnus un de leur proche… Plus sérieusement, il y a 2 types de personnages : ceux qui illustrent nos questions et craintes liées au virus, et les autres. Vous savez, ceux que l’on pouvait croiser en vrai… les Flics !

YR : Le talent de Rémy Molinari est d’avoir croqué en dessins, et sans jamais aucune grossièreté, les « blagues » que l’on pouvait se faire entre amis… au téléphone, via Messenger… Et puis surtout, ces personnages se font le relais de toutes les infos que l’on a reçues de TouPleinDeGensKiSaveK’ilsNeSaventRien !

Les personnages ne dénoncent rien ; mais ils se posent les questions que nous nous sommes tous posés : Les masques, l’efficacité des gestes barrières, le comportement citoyen… N’oublions pas que Rémy Molinari est un caricaturiste : le dessin grossit les traits avec les mots qui les appuient. J’ai relu le BouKin. Et j’ai inversé les échanges : La prostituée parle avec les mots du flic qui lui répond avec ses mots à elle. La mise en abîme est vertigineuse ! car la morale est simple : Nous sommes tous égaux devant ce virus. Riche comme pauvre, femme comme homme, puissant comme lambdas.

EnKonKluZion

On ira tous au paradis ! Michel Polnareff, prédictologue !! 

SanZoublier :

LaKesTionKiNaRienAvoirAveKLeBouKin-MaisKiPeuLeFaitGagnerVoirePlus !

Une structure vestigiale désigne :
  1. une statue antique
  2. un caractère anatomiquephysiologiquemoléculaire ou comportemental dont la fonction initiale a été perdue totalement ou en partie au cours de l’évolution en biologie évolutive du développement 
  3. Je ne préfère pas savoir

Envoyer votre réponse en remplissant le formulaire ci-dessous :

ou à l’adresse mail suivante : talukoilepetitnicois@gmail.com

Une réponse sera tirée parmi les bonnes et se verra offrir le BouKin dédicacé par l’Auteur.

Mais ce n’est pas tout !

Le bar du Roof Top de l’Aston Nice offrira au gagnant, accompagné de la personne de son choix, 2 cocktails maisons !

Sincèrement,

Yves.

rosatiyves@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de poster votre commentaire
Merci d'entrer votre nom içi