MUNICIPALES 2020 : Les candidats LR en force dans les Alpes-Maritimes…

Décidément, les élections municipales sont bien des élections locales où la prime au sortant a joué à fond pour les candidats Les Républicains, très majoritaires dans les Alpes-Maritimes.

Tout d’abord, disons-le tout net, l’annonce du gouvernement annonçant la fermeture des cinémas, théâtres, restaurants, cafés… a semé le trouble dans l’esprit des futurs électeurs avec pour beaucoup, la décision de ne pas aller voter… Certains n’hésitent pas à y voir une volonté délibérée du LREM de perturber le bon déroulement des élections, cette annonce aurait pu être prise dimanche soir après le 1er tour, ce qui aurait laissé les restaurateurs épuiser leurs stocks de marchandises qu’ils avaient faits pour le weekend.

Le RN en berne, Polski à Gauche, Les Verts à Valbonne

Pour revenir aux élections municipales, force est de constater dans les Alpes-Maritimes que le Rassemblement National, s’il s’ancre dans différentes villes, n’est pas en mesure de s’imposer dans aucune commune. Le meilleur score réalisé est celui de Philippe Vardon à Nice avec 17 %. Mais à Vallauris-Golfe Juan (Tivoli à 12,4 %) ou à St Laurent-du-Var (Masson à 13,5%) voire à La Trinité (Carlin à 17%), le plafond de verre comme on dit, n’a pas été dépassé. Quant à la Gauche, elle a tout bonnement disparu du paysage politique départemental avec des échecs cuisants dans toutes les grandes villes du département hormis à La Trinité où Ladislas Polski l’emporte dès le 1er tour avec plus de 59 % des voix. Quant aux Verts, ils ne brillent qu’à… Valbonne où ils arrivent en tête avec 33 % pour Joseph Cesaro et en bonne position pour l’emporter au second tour…avec une alliance possible avec le candidat LR, Philippe Laigneil, qui a réalisé plus de 11 %.

Les grandes villes au LR…

C’est justement ce parti qui est le grand gagnant de ce 1er tour des Municipales en 06. Dans toutes les grandes communes, LR place ses candidats comme gagnants au 1er tour ou en bonne position pour l’emporter au second. Tout d’abord, les élus très confortables : David Lisnard qui à Cannes est réélu avec plus de 88 % des voix tout comme Lionnel Luca à Villeneuve Loubet qui n’avait qu’un adversaire RN face à lui. À Antibes Juan-les-Pins, Jean Leonetti est lui aussi réélu avec 54 % des voix tout comme Jérôme Viaud (52%) à Grasse, Joseph Segura (54%) à St Laurent-du-Var, Richard Galy (63%) à Mougins, Sébastien Leroy (81,5 %) à Mandelieu-la-Napoule et enfin Michèle Tabarot au Cannet avec plus de 60 % des suffrages exprimés… Enfin, Christian Estrosi avec presque 48 % à Nice ou Louis Nègre avec 40 % à Cagnes-sur-Mer, sont tous les deux assurés de l’emporter au second tour. Reste le cas de Jean-Claude Guibal à Menton qui avec 45 % au 1er tour devance nettement Olivier Bettati (30%) bien qu’il ait dit qu’il n’était pas sûr de pouvoir terminer son mandat… Dans cette commune, Olivier Bettati a dénoncé « un recours excessif aux procurations… ».

Ces victoires au 1er Tour comme à Biot…

Après, il y a les bons résultats dans des communes plus modestes comme à Biot où Jean-Pierre Dermit l’emporte au 1er tour avec 53 % des voix face au maire sortant et à une candidature dissidente de la conseillère départementale. À Villefranche-sur-Mer, Christophe Trojani a bien profité de l’abstention pour être réélu avec 60 % des voix. À St André de la Roche, Jean-Jacques Carlin a gagné avec plus de 84 % des voix tout comme Jean-Bernard Mion avec 71 % à La Colle-sur-Loup. Au Rouret, le conseiller départemental, Gérald Lombardo, l’emporte avec 67 % des voix, comme Bertrand Gasiglia avec 70 % des voix à Tourrette-Levens. Enfin, à Drap, le sortant, Robert Nardelli est réélu avec 60 % des voix. Des candidats Sans Étiquettes ont aussi réalisé de jolis scores comme Gérard Spinelli avec 70 % à Beausoleil ou encore une vraie surprise, avec Florence Simon avec 53 % à Pégomas qui distance largement le sortant Gilbert Pibou qui ne réalise que 24 % des voix. A Mouans-Sartoux, Pierre Aschieri avec presque 77 % des voix est bien parti pour perpétuer la tradition familiale.

Incertitudes à Vence et à Saint-Paul…

Il y a aussi des incertitudes dans ces élections municipales comme à Vence où jamais, cela n’a été simple. L’ancien maire, Régis Lebigre a réussi son retour en arrivant en tête avec 25,5 % juste devant Patrick Scalvo (23%), Catherine Le Lan, la maire sortante (15%) et son ancien 1er adjoint, Patrice Miran (13%). Le jeu des alliances va battre son plein… Il en sera de même à Saint-Paul de Vence où le 1er adjoint du maire sortant, Jean-Pierre Camilla avec 38 % arrive en tête devant Corinne Paolini (24%) qui a fait une bien belle campagne qui en fait une alternative naturelle. Le 3ème, Jean-Paul Faure (21%) pourrait bien fusionner avec Corinne Paolini. Quant à Jean-Christophe Issagare, l’opposant historique, il arrive dernier avec 16 %. Dans le même secteur, Bruno Bettati, le sortant à La Gaude, devrait ne pas avoir trop de difficultés pour conserver son fauteuil de maire puisqu’il a fait 48 % au 1er tour face à Vanessa Siegel, la conseillère départementale qui est arrivée 2ème avec 28 %. L’ancien maire, Michel Meini et l’ancien 1er adjoint, Michel dessus, ne totalisent respectivement que 12,5 % et 11,5 %… Il en est de même à Roquebrune-Cap-Martin où Patrick Cesari devrait conserver son siège, lui qui a réalisé 49,66 % et qui est mis en ballotage certes très favorable pour la première fois.

…et à Vallauris Golfe-Juan, Peymeinade et Carros…

À Vallauris, la sortante LR, Michèle Salucki, est certes arrivée en tête avec 24 % mais d’ores et déjà battue. Elle ne devance que d’1 point l’étonnant Kevin Luciano (23 %) et de 4 points, Jean-Noël Falcou (20 %) qui présente le plus grand réservoir de voix. Le représentant RN, Lionel Tivoli avec 12,4 % est une vraie déception pour son camp. Y aura-t-il alliance ? La même question et analyse est valable à Peymeinade où le sortant, Gérard Delhomez est arrivé en tête avec 32 % avec 1 point d’avance seulement face à Philippe Sainte-Rose Franchine (31 %), qui avait sur sa liste, l’ex-maire, Françoise Brousteau. Quant à « l’historique », Éliette Trouche, elle n’arrive que 3ème avec 20 % et pourrait bien se rallier à Sainte-Rose… Enfin, le néophyte, Patrice Annacario pour LREM totalise 14 %. Que dire encore de la situation à Carros où Charles Scibetta avec 39 % devance de 4 petits points Yannick Bernard (35,1%). Reste l’écologiste, Michel Cuocco, dont les 8 % seront très convoités. Le RN s’est suicidé avec deux candidats dont aucun ne dépasse les 10 % indispensables pour se maintenir au second tour, 9,4 % pour Marcel Duthilleul et 5,5 % pour Michel Thooris… Si le second tour avait bien lieu, des surprises seraient encore possibles dans ces communes à hauts enjeux…

Pascal Gaymard