Les Films de la Semaine du Petit Niçois…

Comme annoncé, retrouvez chaque semaine l'acte du cinéma avec les principaux films à voir... ou pas... Nos coups de coeur, nos coups de passion et nos coups de gueule, aussi...

A ne pas manquer…

FLEUVE NOIR – Coup de Coeur

D’abord, c’est un thriller signé Erick Zonca, celui à qui l’on doit LA VIE REVEE DES ANGES qui avait lancé sa carrière de réalisateur. Et puis, il y a un vrai casting avec des acteurs attachants, talentueux, magnifiques qui jouent à fond leur rôle avec conviction, crédibilité et sans concession. Tout d’abord, parlons de Vincent Cassel. En flic brisé et alcoolique, il excelle car ses fêlures sont autant pour lui des atouts sur son intuition à deviner les failles des autres. Son face à face avec Romain Duris est formidable. Ente le flic usé jusqu’à la corde et le prof trop lisse pour être honnête, il y a de vrais enjeux, de vrais défis, de vraies provocations. Les personnages féminins ne sont pas en reste avec une Sandrine Kiberlain particulièrement émouvante, que l’on a envie de serrer entre ses bras… et une Elodie Bouchez qui est naïve et authentique dans la défense des siens. Fleuve Noir est donc un thriller réussi au milieu d’un été qui ne manque pas de films du même genre. le double climax (retournements de situation) de la fin, sont dignes des plus grands films de ce type. On  pense à Usual Suspects par exemple… ou à Basic Instinct… c’est selon…

PARANOÏA – Coup de Coeur

Steven Soderbergh est l’un des plus grands et des plus importants réalisateurs du monde. Sa filmographie parle pour lui, il ne fait jamais le même film. De Traffic à Logan Lucky, d’Ocean 11 à Erin Brockovich, du Che à Sexe mensonges et vidéo, il a à chaque réalisation, fait des films cultes ou du moins qui sont entrés dans l’histoire du 7e Art. Avec Paranoïa, il s’essaie au thriller psychologique dans la lignée de Shutter Island de Scorsese, ou Zodiac voir The Game de Fincher, ou encore Sueurs Froides d’Hitchcock. Dans PARANOIA, il y a Claire Foy qui est une véritable révélation. Est-elle vraiment harcelée ou n’est-ce que le fruit de son imagination, de ses pulsions, de ses névroses ? Soderbergh joue avec les sentiments du spectateur, il s’en amuse pour notre épouvante et notre peur. On se sent aussi enfermé que ses personnages. Comment passer à côté d’un tel film ?

MY WONDER WOMAN – COUP DE PASSION !

Au Mercury, juste avant sa fermeture estivale du 25 juillet au 28 août inclus, il faut aller voir MY WONDER WOMAN ! Il fait partie de ces films qui peuvent passer inaperçus faute de promotion mais qui à la vision, se révèle de vrais bombes de plaisir. Ici, il s’agit d’une histoire vraie, d’un biopic comme l’on dit. MY WONDER WOMAN évoque la vie du prof de psycho, Docteur William Moulton Marston qui toute sa vie à chercher à étudier, décrypter, analyser le plaisir au féminin. Avec sa femme, il s’adjoint les services d’une de ses étudiante qui se révèle une partenaire intellectuelle, psychologique et sexuelle. Ce couple à trois va faire scandale dans l’Amérique puritaine et coincée de l’après seconde guerre mondiale. Luke Evans joue Marston entouré de Rebecca Hall, Elizabeth sa femme, et de Belle Heathcote, sa maîtresse, Olive Byrne. De ses deux femmes, Marston va tirer l’inspiration pour écrire un BD célèbre et très sexe à ses débuts, Wonder Woman. Adepte du bondage et du SM doux, il va multiplier les expériences jusqu’à inventer le détecteur de mensonge grâce à l’émoi que peut susciter des questions…personnelles. MY WONDER WOMAN par son montage, par son interprétation, par son scénario est assurément l’un des meilleurs films de l’année !

ANT-MAN ET LA GUEPE – A Voir…

Le Blockbuster du moment est les nouvelles aventures d’ANT-MAN associé à LA GUEPE. Entre miniaturisation des personnages et des choses, le film ne laisse aucun répit au spectateur .Les méchants sont légion et le pauvre Ant-Man aura bien des ennuis entre le FBI qui lui a collé un bracelet électronique, un trafiquant d’armes technologiques sans foi ni loi, un prof d’université revanchard, et un mystérieux fantôme particulièrement redoutable, tout devient compliqué. Heureusement, il peut compter sur son employeur et ses acolytes qui vont intervenir à des moments clés de l’histoire. Et puis, il y a le couple Michael Douglas et Michelle Pfeiffer…des doyens qui ont de beaux restes et une vraie passion. Après Paul Rudd et Evangeline Lilly forme un fort joli couple. Bien-sûr, cela reste léger et un pur divertissement mais ce Marvel n’est pas ridicule et brasse des thèmes scientifiques très intéressants. a voir donc…

PAUL SANCHEZ EST REVENU ! – A manquer si l’on veut…

Il en fallait un… et c’est PAUL SANCHEZ EST REVENU ! Nous avons connu Laurent Lafitte plus inspiré. Son personnage n’est pas crédible et il pêche souvent par excès là où il aurait fallu plus de psychologie, plus de subtilité, plus d’introspection. Même la jeune Zita Hanrot, après avoir bien tenu son personnage, se lâche vers la fin avec des propos, des attitudes, des réactions inappropriées. Bref, on n’y croit pas. PAUL SANCHEZ EST REVENU ! est donc le premier gros ratage français de cet été.

Pascal Gaymard