Humeur : J’accuse « Osez le Féminisme » !

Bien sûr le viol d’enfants est condamnable et ceci n’est pas négociable. Bien sûr que Roman Polanski, présumé innocent, devra répondre des accusations de viols qui sont portées contre lui devant la justice. Bien sûr que chacun peut avoir son avis sur cette affaire Polanski. Mais pourquoi condamner une équipe de tournage, des comédiens tous exceptionnels au premier rang desquels Jean Dujardin, tout simplement éblouissant ? Parce que « J’Accuse » est un film énorme, l’un des meilleurs de l’année, et qu’il consacre le talent incroyable d’un réalisateur à qui l’on doit des chefs d’œuvre tels que « Le Locataire », « Répulsion », « Rosemary’s baby », « Tess », « Le Pianiste », « La Vénus à la Fourrure »…

Alors, face aux torrents de haine qui accablent ce film, à mon tour, j’Accuse :

J’Accuse Laurence Rossignol, ex-ministre de la famille et des droits de la femme, d’appeler au boycott du film.

J’Accuse certains médias d’annuler certaines interviews et articles sur le film et ses comédiens sur la pression de l’opinion publique orchestrée par quelques-uns.

J’Accuse Marlène Schiappa de participer à cette chasse au film tout en faisant le jeu de Caroline de Haas, présidente d’ « Osez le Féminisme ».

J’Accuse le philosophe Alain Finkielkraut de pratiquer du 2ème degré avec des personnes qui ne peuvent le comprendre.

J’Accuse enfin Caroline de Haas de ne pas avoir eu de mots assez forts pour dénoncer la provocation du philosophe affirmant « violer sa femme tous les soirs ».

J’Accuse la militante de ne pas être toujours aussi vindicative, sa cible privilégiée étant avant tout l’homme blanc hétérosexuel…

J’Accuse cette pasionaria d’avoir insulté d’autres femmes dont Catherine Deneuve, Catherine Millet, Brigitte Lahaie, Elizabeth Levy, qui avaient fait paraître dans Le Monde une tribune pour refuser la confrontation hommes/femmes.

J’Accuse cette militante socialiste de longue date, attachée de presse du porte-parole du PS, Benoît Hamon, d’avoir créé son entreprise Egae, pour capter nombre de subventions dans le cadre de formations sur l’égalité hommes-femmes et contre les violences faites aux femmes… auprès des  organismes et collectivités tenus par le PS.

J’Accuse Caroline de Haas de ne pas avoir dénoncé les centaines d’agressions sexuelles lors du Nouvel An 2016 à Cologne commises par des migrants  et d’avoir honteusement tweeté : « Allez déverser votre merde raciste ailleurs », pour répondre à ceux qui lient ces agressions à l’arrivée de migrants en Allemagne…

J’Accuse Caroline de Haas d’avoir proposé en mai 2017, « d’élargir les trottoirs », considérant que ces violences faites aux femmes dans le quartier Chapelle-Pajol (Paris) sont liées à un « problème d’espace, où il y a une concentration de personnes » (sic)…

J’Accuse Caroline de Haas d’avoir poussé en janvier 2018, une call-girl qui a accusé le ministre Gérard Darmanin de viol, de re-porter plainte contre lui, alors même que le 16 février 2018, l’enquête pour viol visant ce ministre est classée sans suite, l’absence de consentement de la plaignante n’ayant pu être établie par l’enquête.

J’Accuse Caroline de Haas en février 2018 d’avoir affirmé qu’« un homme sur deux ou trois est un agresseur » sexuel, des propos qui auraient été déformés ce que L’Obs dément formellement, affirmant que tout a été enregistré…

J’Accuse Caroline de Haas et son association, « Osez le Féminisme » de mener aujourd’hui une nouvelle croisade contre le film « J’Accuse » de Roman Polanski.

Raymond Aquila