FOOTBALL- Lyon 2 – 0 Nice : Pas de 2ème miracle…

A l’aller, à Nice, les Aiglons menés 2 à 0 avaient trouvé les ressources pour revenir et gagner le match 3 à 2, il n’en a pas été pareil à Lyon pour le retour…

0

Nous aurions aimé un match plus équilibré, plus juste aussi, plus en rapport avec une équipe qui vise la Ligue des Champions avec toujours sa 3ème place derrière l’OM et le PSG.

Les fautes de la VAR…

Pour cela, il aurait fallu un arbitre un peu avisé. Car le penalty à la 8’ est parfaitement imaginaire. Kluivert à la main collée au corps, comment peut-on siffler penalty avec la VAR ? L’arbitre, M. Millot, était tellement peu sûr de lui qu’il a fait retirer le penalty. En effet, sur le premier essai de Dembélé, Benitez, le goal niçois, repousse le tir qui est repris par Paqueta qui marque. Mais le Brésilien est entré dans la surface avant le tir de Dembélé donc son but est légitimement refusé. Lors du second essai, Dembélé a pris Benitez à contrepied. Après ce coup du sort à la 8’, il a fallu une 2ème mésaventure niçoise pour déstabiliser toute l’équipe. Thuram qui aurait dû égaliser est déséquilibré par Faivre mais l’arbitre n’a rien vu… S’en était trop pour Nice. Dès lors, il n’y a eu plus qu’une équipe sur le terrain…

Todibo et Benitez seuls au monde…

Sans un excellent Todibo et un remarquable Benitez, l’addition aurait pu être plus lourde. Lyon se devait de gagner pour revenir à 5 points de Nice. Dans tous les cas contraires, Lyon aurait été distancé et le poste d’entraîneur de Peter Bosz bien menacé. Ce dernier a choisi d’exclure du groupe Boateng, l’ex-défenseur du Bayern pour le remplacer par le très chambreur Thiago Mendes (n’est-ce pas Kluivert ?). Il faut bien se l’avouer, le mercato d’hiver de Lyon a été une bonne pioche avec Faivre, le milieu star de Brest, Ndombélé de retour d’Angleterre, de Tottenham dont il avait été transféré pour 60 ME en 2019. Il remplace dans l’effectif lyonnais, Guimaraes parti à Newcastle après son altercation avec Boateng… De bonnes pioches et une équipe lyonnaise qui semble plus équilibrée, plus attentive, plus forte. Le 2ème but de Toko-Ekambi (52’) a semblé entaché d’un hors-jeu mais Bard, auteur encore d’un match difficile, le couvrait…

« Lyon était supérieur à Nice »…

Il a fallu attendre la 76’ pour voir le premier tir niçois avec une tête de Guessand qui avait remplacé un Gouiri, touché à la cuisse… Ce qui a fait dire à Galtier que Lyon était largement au-dessus de Nice. « C’est le très très haut niveau… Mes joueurs ont fait le maximum. J’ai cherché des solutions pour avoir plus le ballon mais quand nous l’avions, nous ne le gardions pas à l’inverse des Lyonnais ». Il faudra se remettre rapidement dans les rails contre Angers, le dimanche 20 février avant d’aller à Strasbourg, un rival, le dimanche 27 février avant de retrouver la Coupe de France le mercredi 2 mars pour la demi-finale, puis le PSG le samedi 5 mars… Après, il sera temps de faire un point et de revoir les objectifs à la hausse ou à la baisse…

Pascal Gaymard

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de poster votre commentaire
Merci d'entrer votre nom içi