Critique Cinéma de la semaine : Colette à L’Incroyable Histoire du Facteur Cheval : Géniaux !

Dans COLETTE, Keira Knightley joue la célèbre écrivaine qui a révolutionnée l’écriture comme les mœurs. Dans L’INCROYABLE HISTOIRE DU FACTEUR CHEVAL, Jacques Gamblin incarne à merveille le taiseux facteur qui a voulu bâtir un Palais Idéal pour sa fille. Deux parcours très différents et pourtant. Tous les deux n’ont pas été pris au sérieux à leur époque, tous les deux ont dû se battre pour être reconnus, tous les deux ont laissé une œuvre considérable qui continuent à faire la fierté de tous aujourd’hui. Les similitudes ente les deux films ne s’arrêtent pas là, les deux personnages de biopics partagent les mêmes valeurs faites de courage, de témérité, d’audace. Quand on a un rêve, il ne faut jamais dévié et croire à l’impossible, c’est seulement à ce prix que l’on parvient à ses fins. Le spectateur suit les tribulations de ces deux héros avec le même plaisir, la même intensité, la même lucidité. Il y a quelque chose de têtu dans leur démarche, une abnégation qui pousse au dépassement de toutes les règles. Colette comme Cheval ont trouvé leurs interprètes idéaux. Ils ont investi leur rôle au-delà des espoirs de leurs réalisateurs respectifs. Colette comme Cheval ont changé le regard sur leur époque, par leurs œuvres. Colette est restée dans l’histoire comme un écrivain unique, Cheval est demeuré le seul bâtisseur d’un Palais idéal classé par Malraux comme la seule œuvre naïve du patrimoine de l’humanité. Le cinéma possède cette magie de réunir des personnages au-delà des années. De véritables enchantements.

Pascal Gaymard