La Fête du Cinéma : Les films à voir ou à revoir

Créée en 1985 par la Fédération Nationale des Cinémas de France (FNCF) avec le soutien du ministère de la culture, la Fête du cinéma est devenue depuis une véritable institution.

Alors, pour tous ceux qui ont pris du retard, ceux qui veulent faire le plein, ceux qui souhaitent juste voir ou revoir quelques films ciblés, voici nos conseils pour la Fête du cinéma du dimanche 30 juin au mercredi 3 juillet où toutes les séances seront à 4 euros.

Si vous aimez les films d’auteurs

Sous aucun prétexte, il ne faut rater DOULEUR & GLOIRE, le chef d’œuvre absolu de Pedro Almodovar qui aurait dû lui valoir une Palme d’Or lors du dernier Festival de Cannes. C’est votre priorité des priorités. Vous pouvez aussi voir la Palme d’Or, PARASITE, un film Sud-coréen de belle facture sur une famille miséreuse qui squatte une famille riche. Si vous êtes de Matthias Schoenaerts, vous ne devez pas manquer NEVADA où lorsqu’un prisonnier taiseux s’entiche d’un mustang indomptable. Vous avez également deux biopics intéressants sur NOUREEV et sur TOLKIEN, deux bons films. Mais vous pouvez leur préférer ROCKETMAN sur Elton John, sa famille ignoble, son enfance chaotique, et la genèse de son génie. Avec LES PLUS BELLES ANNÉES D’UNE VIE, Claude Lelouch signe l’un de ses meilleurs films avec des retrouvailles émouvantes entre Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant… Dans un registre plus léger, ROXANE détourne le drame paysan vers une comédie dramatique où Guillaume de Tonquedec exulte en lisant Cyrano de Bergerac à ses… poules… Enfin, GREEN BOOK… l’Oscar du Meilleur Film est un incontournable si vous ne l’avez pas encore vu…

Si vous préférez les comédies

La meilleure à l’affiche n’est autre que celle qui a fait la clôture de la Quinzaine des Réalisateurs 2019, YVES de Benoît Forgeard avec William Lebghill, Doria Tillier et Philippe Katerine .Mais le casting ne serait pas complet sans Yves, le frigo doté d’une intelligence hors norme… La plus originale comédie de l’été… Toujours à la Quinzaine 2019, le film d’ouverture signé Quentin Dupieux, LE DAIM, avec Jean Dujardin et Adèle Haenel, n’était pas mal non plus… Dans un registre plus traditionnel, NOUS FINIRONS ENSEMBLE est la suite des PETITS MOUCHOIRS signé Guillaume Canet avec toujours François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche, Benoît Magimel… LA FEMME DE MON FRÈRE est aussi une originalité en provenance du Québec avec Mounia Chokri qui s’est vu remettre le Prix COUP DE COEUR du Jury de la Sélection Officielle, Un Certain Regard. Si vous n’avez pas encore vu TEL AVIV ON FIRE, c’est votre dernière occasion. Ce film traite des relations Israélo-palestiniennes sur le ton de la comédie, une belle réussite. Enfin, vous pourrez toujours voir LES CREVETTES PAILLETÉES ou la version LGBT du GRAND BAIN, drôlissime.

Si vous avez des enfants

Comment ferez-vous pour rater TOY STORY 4, le dernier opus de Pixar ? Impossible. Et puis, il y en a pour les petits et pour les grands, un film familial en somme aux multiples tiroirs. C’est le dessin animé du début des vacances d’été… Vous aurez aussi AMIR ET MINA : LES AVENTURES DU TAPIS VOLANT au Mercury de Nice ou POKEMON DETECTIVE PIKACHU pour un public d’avertis…

Si vous avez des ados qui veulent avoir peur

Avec THE DEAD DON’T DIE, Jim Jarmusch a ouvert le Festival de Cannes en fanfare avec un film qui rend hommage aux Zombies en respectant tous les codes édictés par le maître, George Romero. Sur un autre registre bien que le titre indique le contraire, le dernier film du réalisateur Niçois, Bertrand Bonello, ZOMBI CHILD, donne aussi des frissons, certainement le meilleur de Bonello.

Après tout ça, vous n’aurez que l’embarras du choix. Et souvenez-vous par ces temps de canicule, que les cinémas sont climatisés et qu’en plus, vous pourrez voir de superbes images et de belles histoires…

Pascal Gaymard